Psycho

L'Asile vous garde, mais vous vous échapperez un jour grâce à votre psyché, votre monde.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le loup et l'agneau (Pv Hans Flitz)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anna DeWitt
Membre
Patiente de type
Celle qui est derrière la porte

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 12/06/2014

MessageSujet: Le loup et l'agneau (Pv Hans Flitz)   Sam 14 Juin - 22:09

Anna se trouvait dans sa chambre comme d’habitude, on ne lui avait pas encore attribué de colocataire mais ça ne devrait pas tarder au vu de son caractère paisible. Elle était assise dans le coin de son lit, dos au mur, le visage collé contre ses genoux. Elle avait passé une nuit affreuse et de larges cernes marquaient son visage déjà pâle. En relevant la tête elle remarqua que sa chambre été aussi doté d’une fenêtre, étrange elle ne l’avait pas remarqué avant, après tout elle venait de changer de chambre et elle ne pouvait pas faire attention à tout.

Elle s’en approcha pour contempler l’extérieur de l’asile, le ciel était  dégagé et le soleil rayonnant, des enfants jouaient à quelques mètres des barrières qui entouraient le bâtiment et il y avait même un chien. Continuant à parcourir le paysage imaginaire du regard elle vint à apercevoir la porte d’entré du centre psychiatrique. Tout d’un coup le ciel fut emplis de nuage et elle entendait un homme lui chuchoter à l’oreille « j’aime ta guimauve canard… ».

Les larmes lui montèrent aux yeux et elle alla de nouveaux se réfugier sous sa couette. Elle détestait lorsque cette personne s’introduisait dans sa chambre pour l’effrayer puis repartir en riant. Anna préféra penser à sa journée, comme à l’accoutumé d’ici quelques heures elle recevrait la visite d’un médecin qui lui administrer son traitement, à quoi bon, elle n’avait rien de spécial mais personne ne voulait l’entendre ! Alors qu’elle était plongée dans ses pensées quelqu’un frappa à sa porte pour finalement glisser une carte dessous. La jeune femme se précipita pour la récupérer et se réinstalla pour pouvoir l’observer.

C’était un dessin qui représentait la légendaire cité d’émeraude du magicien d’Oz, un grand sourire fendait le visage d’Anna, elle se voyait déjà parcourant la route de pavé doré, rencontrer le lion et l’épouvantaille. De nouveaux coups sur sa porte la ramenèrent à la réalité, c’était certainement son médecin qui été arrivé en avance. Elle rangea cette nouvelle image avec les autre dans son cahier, celui-ci était tellement rempli qu’il fallait utiliser une lanière de cuir pour l’empêcher de tout laisser tomber.

Une fois qu’elle eut rangé le tout sous son lit, elle se mit dans une position confortable. Assise sur son lit, seule dans sa petite chambre sans aucune autre ouverture que la porte d’entré et rien d’autre à l’intérieur que les deux lits habituels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Hans Flitz
Membre
Médecin Psychiatre Chirurgien
Herr Lecter

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 07/06/2014

MessageSujet: Re: Le loup et l'agneau (Pv Hans Flitz)   Dim 15 Juin - 10:35

Le der doktor s'était levé... du bon pied. Etant donné que, la veille, il avait du se débarrasser d'un élément gênant qui était particulièrement gras, il était gavé pour la journée. Il s'habilla, mit son bonnet, son masque et enfin ses lunettes et parti pour la salle de repos des médecins.

Il dit bonjour aux quelques médecins et vérifia que Madame Akawari ne lui avait laissé aucun message, ce qui était le cas. Il récupéra sa liste de patients à visiter et parti pour la pharmacie où il récupéra le traitement de son premier patient : Anna Dewitt.

Il toqua à sa porte et l'entrouvrit et passa sa tête à l'intérieur et, se voulant sympathique, il lui parla d'une gentille voix.

- Bonjour Anna, bien dormi ? Je peux entrer ?

---------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna DeWitt
Membre
Patiente de type
Celle qui est derrière la porte

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 12/06/2014

MessageSujet: Re: Le loup et l'agneau (Pv Hans Flitz)   Dim 15 Juin - 17:04

Le médecin  avait demandé la permission d’entré, c’était inhabituel, mais plutôt sympathique de sa part. Anna l’invita à entrer et l’accueillit avec sa plus belle mine, c'est-à-dire en cachant le plus possible ses cernes. Une fois le docteur à l’intérieur elle prit le temps de répondre à sa question.

« Et bien, je ne peut pas dire que j’ai passé une nuit agréable. Une grande partie de la nuit j’ai été gêné par un bruit étrange qui, semble-il, venait des canalisations. C’était comme si quelque chose se déplaçait à l’intérieur mais je ne saurais pas dire quoi, peut être des rats. »

Le docteur, dont le visage était totalement masqué par son équipement stérile, restait silencieux. Ne pouvant voir son regard, la jeune femme se contenta de croire qu’il l’observait. Elle remit une mèche derrière son oreille et comme il ne se décidait pas à prendre la parole elle continua sur sa lancé. Elle se rapprocha de la fenêtre et parla d’une voix très calme. 

« Docteur, ne trouvez-vous pas ça étrange comme contraste ? Que des enfants puissent jouer à quelques dizaines de mètres à peine d’un endroit ou son enfermé les plus grands fous du monde. »

Elle frissonna en apercevant à nouveau la porte, mais la présence du docteur était assez rassurante pour qu’elle ne rechute pas. A chaque fois qu’elle la voyait, elle devenait de plus en  plus sinistre. C’était certainement un effet de la phobie qu’elle avait  développé, du moins c’est ce qu’elle pensait.

« Quel traitement vais-je recevoir aujourd’hui ? Allons-nous simplement discuter de mes problèmes ou allez-vous m’administrer un nouveau traitement. Je dis bien « nouveau » car celui à l’Amisulpride Mylan a été, visiblement, un échec. »

Elle alla lentement se rassoir sur son lit, attendant un réaction du docteur toujours silencieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Hans Flitz
Membre
Médecin Psychiatre Chirurgien
Herr Lecter

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 07/06/2014

MessageSujet: Re: Le loup et l'agneau (Pv Hans Flitz)   Dim 15 Juin - 19:24

Le der doktor rentra doucement, il ne pouvait bien sur pas sourire mais sa posture traduisait une certaine sympathie que l'on pouvait considérer comme un équivalent. Il vint se mettre à côté d'elle et écarta doucement une de ses mains, révélant ses cernes.

- En effet, che peux fou croire, fos chernes chont plus larges que mes lunettes.

S'en suivis un petit rire puis il se rapprocha encore d'elle pendant qu'elle regardait la fenêtre, elle aurait pu jurer l'avoir entendu la renifler. Elle sentait bon, en tout cas selon les standards de Hans : Une pointe de sueur et le bon paquet d'hormones qu'on attend chez une jeune femme de son age, sans compter l'odeur de chair fraîche qui lui aurais tout de suite donné envie de mordre s'il avait un tant sois peu faim mais, heureusement pour elle, il ne pouvais plus rien avaler. Finalement, il recula un peu et sorti discrètement son petit calepin "nota benne : La petite Anna Dewitt a l'air délicieuse, prévoir du Brahms".

Il tourna enfin la tête vers elle et il constata qu'elle regardait le mur en pensant qu'il y avait une fenêtre "Ses hallucinations..." se dit il. Puis il se mit à côté de là où il pensait qu'elle voyait la fenêtre et fit sans blanc de regarder la fenêtre imaginaire.

- Arh, en effet, ch'est curieux, churtout que nous n'afons pas de cherviche de pedo pchykiatrie... A fotre afis, d'où fiennent ches enfants ?

---------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna DeWitt
Membre
Patiente de type
Celle qui est derrière la porte

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 12/06/2014

MessageSujet: Re: Le loup et l'agneau (Pv Hans Flitz)   Mer 18 Juin - 18:50

Le docteur semblait… « Tactile » dans son attitude, ce qui déconcertait passablement Anna. Il l’avait reniflé et, ce faisant, ressemblait vraiment à un animal. Cependant il releva un point qui méritait que l’on en parlait : l’asile ne s’occupait pas des enfants, cela confirmait donc ce que pensait la jeune femme.
« Ils viennent donc bien de l’extérieur. C’est bien ce qui me semblait en les voyant de l’autre côté de la barrière. Docteur les alentour sont-ils habités ou  étaient-ce des enfants dont les parent pensaient qu’il ferrait bon de passer des vacances ici ? »

Le comportement du docteur commençait à inquiéter Anna, de plus son accent allemand prononcé lui rappelait quelque chose, elle était sur d’en avoir déjà entendu parler. Elle chassa cette idée de son esprit et se réinstalla dans son lit pour être plus à l’aise. Elle étira ses jambes et ses bras et prit de longues inspirations, ce qui eut pour effet de la détendre rapidement. Le docteur restait toujours silencieux, c’était vraiment étrange, bien qu’il semblait peu à peu ouvrir le dialogue avec Anna.


Soudain  la jeune femme se rendit compte qu’il y avait quelqu’un derrière le docteur, il ressemblait au mîmes français que l’on parodiait si souvent. Il semblait vouloir lui dire quelque, une piqure, manger, un stéthoscope, et d’autres choses encore plus farfelues. Tentant de déchiffrer son message, Anna faisait une mou bizarre qui dut surement interpeller le docteur mais elle ne s’en souciait pas. Ce n’est d’ailleurs qu’après coup qu’elle se rendit compte que le mîmes devait être très discret pour que le docteur ne le remarqua pas.
Au bout de quelques dizaines de seconde elle comprit ce que cette étrange personne voulait dire.

« Au fait docteur, vous ne m’avez pas répondu au sujet de mon traitement et ça m’intéresse vraiment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Hans Flitz
Membre
Médecin Psychiatre Chirurgien
Herr Lecter

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 07/06/2014

MessageSujet: Re: Le loup et l'agneau (Pv Hans Flitz)   Ven 20 Juin - 12:49

Hans haussa les épaules, il espérait qu'elle dise quelque chose qui l'aide à comprendre l'origine de cette hallucination, mais non.

- Che n'en chait rien du tout, mais, fou chafez, l'achile est la cheule inchtituchion chur chette ile, ile qui est checrette d'ailleurs.

Le docteur l'analysait sous toutes les coutures désormais, et au vu de sa moue étrange, il comprit tout de suite qu'elle hallucinait une fois de plus.

- Arh, ch'est exjate, che fais chercher fotre traitement.

Il sortit de la pièce et ferma la porte à clé derière lui et fouilla dans le chariot médical pour savoir ce qu'il avait à disposition.

Edrimozule, ça c'est pour les dépressions nerveuses et traumatismes, elle n'est pas traumatisée, elle ne fait qu’halluciner en continu. Du Ragindis en dragée ? Non, c'est trop puissant pour elle, la rendre aveugle l’empêcherait d’halluciner mais ça serait quand même pas très pratique. Alors du Lidzikomule en sirop... Qu'est ce qu'il racontait ? Ça c'était pour le rhume, il se demandait d'ailleurs ce que ça fichait dans ce chariot. "Aucun respect du matériel..." Enfin, en fouillant dans un tiroir, il mit la main sur de la Visiotropine, il était étonné qu'il en reste encore, c'est un médicament parfaitement efficace pour ce qui est des hallucinations et très facile à donner : une injection par jour, avant de dormir. Il attrapa un bandeau pour les yeux et une seringue pleine de visiotropine, la bouteille était neuve et il y avait de quoi la traiter pour deux semaines voir un mois si on dose correctement.

Finalement, il retourna dans la chambre avec un bandeau pour les yeux et la seringue, donc. Il fit remonter la seringue vers le haut et donna quelques coups pour être sur d'éliminer les bulles d'air. Sur le moment, il avait l'air très inquiétant avec sa seringue pleine d'un liquide vert qui, d'ailleurs, avec la lumière de l’extérieur, semblais briller. Il s’approcha d'elle et prit son bras et se souvint alors qu'il n'avait pas pris de garrot. Qu'importe, il prit le bandeau pour les yeux et serra le bras d'Anna avec pour faire garrot puis finalement, il planta l'aiguille et vida le liquide dans les veines d'Anna.

- Che fou prierais de mettre che bandeau mademoicelle. Normalement ch'est ount medicament qui s'injecte le choir afant de dormir, donc chi vous pouviez au moins echayer de faire ount petit chiechte che matin... Che demanderais aux infirmières de fou faire fotre injekchion demain choir. Fou foulez continuer de parler ?

---------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna DeWitt
Membre
Patiente de type
Celle qui est derrière la porte

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 12/06/2014

MessageSujet: Re: Le loup et l'agneau (Pv Hans Flitz)   Mar 24 Juin - 0:18

- Arh, ch’est exjate, che fais chercher fotre traitement.

C’était donc un traitement, un cachet ou une injection, Anna était soulagée. Elle n’irai pas en salle d’opération aujourd’hui pour subir d’horrible… expérience. Elle frissonna, elle avait la chair de poule pourtant il ne faisait pas froid dans la chambre grise, peut être le docteur avait causé un courant d’air en ouvrant la porte ? Le grincement de ladite porte sorti Anna de ses pensées, le médecin était de retour, il tenait une seringue empli d’un liquide verdâtre ainsi qu’un bandeau.

Le choix de donner un bandeau à un patient pour qu’il se couvre les yeux était vraiment surprenant. D’habitude les membres du corps médical étaient plus, directs et moins attentionnés. La jeune femme imagina quelques secondes l’homme qui lui faisait face, sous son masque stérile pouvait toujours avoir une parcelle d’humanité et de compréhension. Ses espoirs se dissipèrent rapidement lorsqu’elle vit le fameux geste pour vider une seringue de ses bulles et qui à généralement pour effet de mettre extrêmement mal à l’aise. Un nouveau frisson parcourut son corps frêle.

La silhouette s’approcha du lit, il sembla hésiter un instant puis vint se placer à côté d’elle. Le médecin se servit du bandeau comme garrot ce qui surprit beaucoup la jeune femme, ce n’était pas ce qu’elle attendait mais elle devait s’y plier. Toujours avec son accent allemand caractéristique, le doktor  –docteur, pardon- lui expliqua les modalités d’utilisation de cette substance, sans pour autant lui expliquer ses effets. Qu’attendait-elle ? C’était une patiente, une internée, dans cet asile, on n’allait pas la traiter comme une touriste.

La réduction de son flux sanguin à cause du bandeau la fatigua d’un coup mais elle tint à discuter avec le médecin. Elle se posa donc dans son lit en prévision de la sieste improvisée mais elle entama quand même une conversation, en commençant par apostropher son interlocuteur qui sortait de la pièce. Sa voix était tremblante et mal assurée, le produit devait certainement contenir des tranquillisants.

« Docteur ! Attendez, j’aimerai parler encore un peu. Je rencontre rarement des personnes prêtes à m’accorder de leur temps juste pour discuter que c’en est précieux. »

Un petit sourire apparut sur son visage lorsque le médecin choisit de rester auprès d’elle. Elle savait qu’elle avait peu de temps avant de s’endormir et elle profiterait de ce petit moment.

« Je voulais surtout vous poser quelques questions à propos de l’asile… Mais d’abord quel est votre nom ? Que je sache au moins qui tente de m’aider. » Sa voix se fit hésitante « Ensuite, eh bien, je voulais savoir si l’on pouvait se procurer de la lecture quelle qu’elle soit ou de quoi écrire. Je sais que, étant une interne du premier étage, je ne suis pas considérée comme dangereuse. Je pensais donc que c’était peut-être possible que vous obteniez une telle autorisation pour moi. »

Sa voix qui se faisait de plus en plus faible au fur et à mesure de ses paroles, mais elle parvenait à rester éveillée. Elle voulait absolument avoir la réponse du médecin et une réponse positive serait vraiment un renouveau dans sa vie à l’asile.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Hans Flitz
Membre
Médecin Psychiatre Chirurgien
Herr Lecter

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 07/06/2014

MessageSujet: Re: Le loup et l'agneau (Pv Hans Flitz)   Dim 29 Juin - 10:37

Hans s'était assis en face d'elle, sur l'autre lit, et l'écoutait de manière bienveillante.

Mais, lorsque Anna lui demanda son nom, le der doktor se raidis. Il avait complètement oublié le fait que, si quelqu'un apprenais sa récente sympathie envers ses patients, il serait totalement décrédibilisé, et perdrait son statut de second de Mitsu.

- Arh... che chuis le der doktor Hans Flitz....Mais fou affez chertainement entendu parler de moi comme du "chien de garde" ou encore du "toutou de la dirlo"... mais mon préféré reste "le der doktor Hans Lecter".... Et sachez que, si chamais, aaauu grand jamais, quelqu'un aprenais les fafeures que che vous ais faites, fou en paierez le prix...

Le docteur récupéra vite son matériel et partit précipitamment vers la porte, l'air menacent et énervé. Il l'ouvrit puis finalement se retourna vers elle.

- Toutefois... che fais foir che que che peux faire pour chette hichtoire de livres. Mais chi quelqu'un aprend chela, che me ferais une choie de faire un gigantesque auto dafe afec la bibliothèque de l'asile. Vu ?

Il restait là, sur le palier, il attendait visiblement la réponse d'Anna.

HRP :
 

---------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna DeWitt
Membre
Patiente de type
Celle qui est derrière la porte

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 12/06/2014

MessageSujet: Re: Le loup et l'agneau (Pv Hans Flitz)   Mer 16 Juil - 18:48

Ainsi, celui qui faisait face à Anna était un des médecins avec la pire réputation qui soit, le docteur Hanz Flitz. Des rumeurs circulaient régulièrement à son propos, il ferait disparaitre des patients ou des membres du personnel gênant sur ordre de la directrice. Peu de gens savaient comment et ce qui le savaient n’en parlait pas, comme si ce sujet leur évoquait des images tabous. Mais peu importe les rumeurs, tout ce qui importait à la jeune femme à ce moment, alors qu’elle était au bord du sommeil, c’était que le docteur voulait bien lui venir en aide même si ça pouvait entacher sa réputation. Finalement, tout le monde dans cet asile pouvait bien conserver un brin d’humanité.

Alors que ses paupières devenaient de plus en plus lourdes, Anna acquiesçait péniblement aux différentes menaces du docteur sans pour autant comprendre toutes ses paroles.  La silhouette du médecin devenait floue, il semblait attendre une réponse de la jeune femme. Malheureusement pour lui, elle s’endormit quelques secondes après ses dernières paroles.


C’est ainsi que se clôt la rencontre entre la jeune interne et le terrible médecin, rencontre qui ne sera connu que de ses acteur mais qui pourtant restera importante dans l’histoire de l’asile.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le loup et l'agneau (Pv Hans Flitz)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le loup et l'agneau (Pv Hans Flitz)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ♠ Le loup est un agneau.
» Le loup et l'agneau [LISISCUS]
» Prise de risque - L'agneau dans le repère des loups [Pv. Ryuho D. Shikki]
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]
» Dans la tannière d'un loup bleu [PV Hans]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psycho :: L'Asile :: Intérieur de l'Asile :: 1er étage :: Chambre d'isolement de type 1-
Sauter vers: