Psycho

L'Asile vous garde, mais vous vous échapperez un jour grâce à votre psyché, votre monde.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 perdu chez les fous, coincé avec les agressifs XD (edward)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: perdu chez les fous, coincé avec les agressifs XD (edward)   Lun 25 Fév - 21:53

alors là vraiment je touchais le fond, étant depuis tout jeune victime d'halluctnations bizzares et plus vraie que nature je m'étais souvent retrouvé dans des situations étranges et désagréaables...mais des comme ça même moi j'en avais rarement.

normallement si vous passez a côté de quelqu'un en marmonnant pour vous-même et en vous mêlant de vos oinions alors personne ne viendra vous embêter, au pire ils vous lanceront des insultes mais ça je m'en foutais pas mal. j'avais l'habitude et honnêtement je n'aime pas être ijmpliqué dans des bagarres...je préffère regarder un bon anime, lire ou écouter ma musique

je ne me mêle pas de la vie des autres, eux ne se mêlent pas de la mienne et tout le monde est content

bref normallement je ne me retrouve pas entouré de trois brutes en furie qui veulent me péter la geule

seulement mon cas est un peu plus compliqué: voyez-vous quand cette enmerde avait commencée j'était totallement ailleur et je ne regardais pas ou j'allais, je fixait plutôt la jolie jeune femme qui marchait a côté de moi et avec qui j'étais en grande conversation. pas mal de gens auraient sûrement voulus être a ma place en sa compagnie dailleur: elle avait la peau bronzée, de longs cheveux teints en rose clair qu'elle laissait cascader dans son dos, elle était élancée, mignone et habillée d'une tenue tout a fait contraire au règles de l'établissement

le seul hic c'était que cette bauté du nom de sierra avec laquelle j'étais en train de parler de ma série culte: le cycle d'Elric

eh bien...il s'agissait d'un pur et simple produit de mon immagination débordante mêlée a mes hallucinations. elle se pointait quand elle voulait et passait du temps avec moi. normallement si je faisais attention a ne pas trop bouger les lèvres alors personne ne remarquais rien, seulement comme je marchais seul depuis plusieures minutes je m'étais mis a converser avec elle a voix haute

des types étaient passés devant moi, sierra, dégoutée car ils étaient passés a travers elle avait placée un commentaire

et moi, j'avais approuvé...seulement si n'importe qui de normal m'aurais simplement regardé bizzarement ce type-làa de même que ses deux amis s'étaient emportés et avaient décidés de me mettre une râclée. le plus grand d'entres eux m'avait saisi par le collet puis soulevé aussi haut qu'il pouvait

j'en avais profité pour lui envoyer ma botte a cap d'acier en pleine face. bien sûr il m'avait lâché et j'avais réussi a garder l'équilibre a l'aterissage

le second avait voulu me coller un punch mais il n'avait pas l'air de savoir ce qui'il faisait et j'avas facilement réussi a passer sous son coup de poing pour lui mettre un contre en pleine tempe. chapeau pour la robustesse:malgré l'effet corde a linge de mon punch il n'était pas tombé, le dernier m'avait collé les avant bras dans le dos et avait voulu m'écraser contre un mur pour m'immobiliser seulement j'avais placé mes pieds entre le mur et mon corps et j'avais poussé, lui filant par accident un assez joli coup de tête dans le même mouvement.

bref j'étais a un contre trois et habitué des baggares ou pas c'est toujours un désavantage de jouer uniquement sur les contre-attaques dans une baston...il suffit de louper son coup une fois et je serais foutu, aucun d'entre eux ne semblait vraiment blessé ou ébranlé et même si j'avais prévu de me servir du terrain pour les affronter jusqu'a ce que je touve une échappatoire en pratique ça risquait de mal se terminer

restait a espérer que les pas que j'entendais au loin par dessus ma musique étaient ceux d'un surveillant ou bref de tout sauf un adversaire en plus: je n'étais pas complètement fichu, loin de la mais j'aurais préférré pouvoir éviter cette altercation. un second contre atteignit un des types, un deuxièmme tenta de me foncer dessus mais je l'esquivait a la dernière seconde et le troisième

parvinbt a me bloquer un bras derrière le dos. je suivais le mouvement autant que possible avecle reste de mon corps pour éviter d'être blessé plus gravement mais il fallait que je me défasse de sa poigne: si ne pourrait pas esquiver et encore moins contre-attaquer dans cette posture, quand a lle faire contre deux attaquants n'en parlons même pas

eh ouais. des situations aussi étranges et désagréables même moi ça ne m'arrive pas souvent...a moins que cette enflure me lâche j'était dans la merde pour de vrai
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: perdu chez les fous, coincé avec les agressifs XD (edward)   Dim 10 Mar - 23:54

Edward était coincé dans sa chambre et tournait en rond comme un lion en cage, car il s'ennuyait à mourir et le souvenir d'Hana le torturait tellement qu'il n'arrivait pas à réflechir correctement, alors au bout d'un moment, il en eût marre de souffrir, il stopa sa marche et se lança contre un pan de mur de la pièce où il était enfermé et sans retenues, il donna un joli coup de boule à ce dernier, ce qui l'assoma un peu, mais la souffrance étant encore présente, il décida de recommencer, une fois, deux fois, trois fois, jusqu'à ce qu'il entende le bruit des pas des surveillants qui venaient voir si tout allait bien, ils ne furent donc pas surprit lorsqu'ils le virent appuyé contre le mur en ayant l'air un peu sonné.

- Monsieur Haiirotsuki, vous n'êtes pas raisonnable, arrêtez de vous cogner la tête contre le mur, cela ne sert à rien, ce n'est pas bon pour votre cerveau, vous, vous abîmez des neurones en agissant de la aorte !

"Pourtant, vous savez que je n'aime pas manger des neurones d'Haiirotsuki, alors pourquoi vous m'en parlez ?"

- Parce qu'on pense à votre bien

"Si vous pensiez tant que ça à mon bien, vous auriez dû m'assassiner avec une cuillère pendant ma dernière partie d'echec avec un ours !"

S'imaginant le jeune homme dans son délire, les deux surveillants durent se retenir de rire tandis qu'Edward était très sérieux et semblait croire à sa folie. En faisant un gros effort, il comprit qu'ils ne le croyait pas, ce qui le fit soupirer d'exaspération, mais ne voulant pas rester une minute de plus dans cette chambre qui lui faisait plus penser à une prison, il se redressa et s'approcha de la porte grillagée de la pièce où il était pour regarder les deux hommes qui étaient venus voir si tout allait bien.

"Alors qu'est-ce que vous attendez pour m'ouvrir ? J'ai perdu la clé du manoir, faut bien que quelqu'un m'ouvre"

- Pour aller où ?

"Dans les bois, pour chasser le gibier pour accompagner la soupe de ce soir"

En entendant ces paroles, les deux surveillants ne surent pas trop comment prendre ces paroles, soit il se moquait d'eux ou soit il avait perdu la raison et il allait visiter les autres pensionnaires pour les tuer un à un et véritablement les manger ou bien, une toute autre hypothèse, il ne savait pas ce qu'il disait, ne sachant pas trop quoi faire, les deux surveillants se regardèrent pendant cinq bonnes minutes, ce qui donna l'impresssion qu'ils se concertaient mentalement, puis ils reprirent leur attention sur le principal intéressé qui les regardait toujours avec son regard froid qui ne donnait pas trop confiance aux gens qui le cotôyait.

- ça ne serait pas très professionnel de notre part de vous sortir de votre chambre sans autorisations de notre supérieur

"Ah encore des nouveaux lampadaires qui ne savent pas qu'éclairer les pieds d'un homme jaune ne sert à rien !"

- Sûrement, mais qu'est-ce que cela signifie ?

"QUE VOUS ALLEZ PRENDRE MON PIED DANS LE C** SI VOUS NE M'OUVREZ PAS DE SUITE !"

Il hurla presque ces paroles en donnant un coup de poing contre un mur, car il était furieux contre ces novices qui ne ocmprenaient pas qu'une sortie à l'air libre lui ferrait du bien. Derrière la porte de sa chambre, il ne pourrait pas leur faire grand chose, mais ne voulant pas qu'il soit agressif pour le personnel qui allait s'en occuper plus tard, ils préférèrent le détendre pour éviter les accidents qui pouvaient être éviter en cédant à sa requête. Une fois la porte ouverte, les surveillants s'écartèrent un peu pour le laisser sortir, mais une fois hors de sa cellule, Edward ria comme un psychopathe et leur botta les feses à tous les deux avant de s'enfuir en courant dans une direction qu'il semblait connaître. Après s'être relevés en ayant été humiliés, les deux surveillants voulurent lui courir après, mais ils se souvinrent que ceux qui étaient au deuxième étages pouvaient circuler librement et qu'ils s'étaient plantés, car ils étaient nouveaux, et que cet imbécile s'était enfermé de lui-même dans sa chambre et ne s'en était pas souvenu, voilà la raison pour laquelle il ne pouvait pas sortir. Pensant donc qu'il savait ce qu'il faisait, les surveillants le laissèrent aller où bon lui semblait. Pendant ce temps, Edward était arrivé au premier étage et il avait stoppé sa course en entendant du bruit de bagare... hum rien de mieux qu'une bonne baston pour oublier tous ces tracas ! En s'approchant gentiment du terrain de combat improvisé, il pu voir deux brutes s'en prendre à un jeune homme dont le bras était bloqué dans le dos par la troisième brute. Sans vraiment savoir pourquoi, il avait envie de ce battre et d'aider ce jeune homme, peut-être que plus tard, il pourarit lui être utile à se tirer de cet endroit de dingues.

"Alors messieurs, on fait preuve de bravoure ?"

Après avoir dit ces paroles, les deux brutes tombèrent par terre la tête la première à quelques mètres des pieds du jeune inconnu, car il avait sauté et envoyé ses deux pieds sur l'arrière du genou pour les déséquilibrer.

"Lèchez ses pieds, vous, vous rendrez utile en les nettoyant !"

- T'es qui toi pour venir nous em****** pendant qu'on torture un crétin ?

"J'ch'ai pas et vous, vous êtes ?"

- Je vais t'apprendre à te moquer de nous !

Le pire était qu'Edward ne se moquait pas du tout d'eux, car il oublait aussi de temps en temps qui il était, mais ça, les voyous ne le savaient pas, c'était la raison pour laquelle ils en voulaient au principal intéressé. Pour tenter de le corriger, la troisième brute lâcha le jeune homme pour venir le frapper, mais au même moment, ses deux amis se relevaient, donc ils tombèrent à nouveau, mordant pour la deuxième fois consécutive la poussière. Quant au troisième type, ce dernier s'élançait pour donner un coup de poing à son adversaire, masi une fois arrivé prêt du visage d'Edward, son petit côté vampirique ressorti et au lieu d'éviter le poing, il le croqua, ce qui fit pousser de grand cri à son propriétaire. Edward décida de lâcher l'homme, en faisant une grimace de dégoût, lorsqu'il senti son sang couler un peu dans sa gorge.

"C'est bien ce que je pensais, ton sang est aussi sale que le corps qui le protége !"

- T'es un grand malade toi ! Aidez-moi à me venger les gars !

"Venez, le grand méchant loup vous attend mes trois petits cochons"

Dit-il en essuyant le sang qu'il avait au coin de ses lèvres avec le revers de sa main tout en arborant un sourire de psycopathe sur son visage d'ange déchu tout en les regardant avec un regard froid, ce qui les fit légèrement hésiter. Pendant tout ce temps perdu, le jeune homme peut-être pu s'enfuir ou bien peut-être était-il resté pour s'occuper à présent des trois brutes, quoi qu'il fasse, Edward ne partirait pas tant que ces trois crétins n'auraient pas comprit qu'il ne vallait mieux pas faire preuve de lâcheté en sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: perdu chez les fous, coincé avec les agressifs XD (edward)   Mer 20 Mar - 22:50

pendant que l'un de mes attaquants me tenait le bras les deux autres s'étaient mis a me cogner. j'attendait tranquillement le momment de me dégager en lui foutant mon coude en pleine mâchoire mais j'eus une pettite surprise lorsque j'entendis une voix -probablement celle de la personne que j'avais entendu approcher plus tôt- s'adresser aux trois imbéciles

"Alors messieurs, on fait preuve de bravoure ?"

rapidement le bras libre quand le nouveau venu vint frapper les deux types qui me frappaient: et pas d'un simple coup: il leur fit a tout les deux un leg sweep digne des films d'arts martiaux avant de leur lançer une réplique digne de figurer dans mon top 12 des meilleures répliques d'intimidation ever.

"Lèchez ses pieds, vous, vous rendrez utile en les nettoyant !"

j'observais tranquillement les deux étrangers qui s'engeulaient. le chef de la pettite bande qui me tenait fut assez surpirs et cessa de faire attention a moi: saisissant ma chance je me redressais en vitesse, lui donnant un coup de boule inversé en plein sur le nez. il recula de quelques pas ce qui me permit de reprendre mon équilibre et de me placer. entre lui, les deux types derrière moi et le jeune homme aux cheveux gris, au moins ça ferait un adversaire de moins pour mon allié si je m'occupais de lui. je rajustais mes lunettes, tournais sur moi-même pour esquiver un kick de mon ennemi plus souple que je le croyais mais ça allait m'aider.

je lui attrapais la jambe avant de pousser viollement vers l'avant en lui tordant la cheville en faisant bien attention a ne pas la lui casser, puis j'essuyais le sang sur mes lèvres avant de m'adresser a celui qui m'avait tiré de ce mauvais pas pendant que mon adversaire, maintenant décidé a me régler mon compte se relevait et réfléchissait a sa prochaine attaque


-en tout cas merci pour le coup de main. je m'apelle nate greyfield, et a qui ai-je l'honneur ?

alors que je plaçais un contre en pleine mâchoire de mon ennemi, lui saisissait le poignet, le tirais vers moi et lui en mettais un second, cette fois-ci il ne se releva pas

(désolé du poste court et de la longue attente mais je suis assez pris en ce momment. normallement j'aurais écris en gris mais je peux bien utiliser le marron)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: perdu chez les fous, coincé avec les agressifs XD (edward)   Dim 24 Mar - 22:00

HS : Ah pardon, je vais utiliser une autre couleur dans ce cas, comme ça, il n'y aura pas d'embrouilles =)

Edward ayant fini de jouer aux héros, regardait le jeune homme qu'il venait de sauver, se déplacer pour combattre et lui servir accessoirement de bouclier humain vu qu'il s'était mit devant lui. Pourquoi était-il venu ? Il se débrouillait très bien tout seul ! Ne se sentant plus du tout utile pour ce combat, il voulu partir, mais au même moment, le jeune homme qu'il avait sauvé lui donna son nom, que le principal intéressé marqua tout de suite sur un calepin qu'il prenait tout le temps avec lui à cause de sa folie qui lui faisait de temps en temps perdre la mémoire et oublier ce qu'il avait fait durant la journée. Après avoir marqué le prénom du jeune homme, il regarda dans son calepin pour savoir quel était son nom de famille qu'il oubliait souvent.

"M'appelle Edward Haiirotsuki, retient-le bien, parce que moi, j'ai tendance à ne pas m'en souvenir. Bon a présent qu'on a fait les présentations, on peut terminer de les exploser ensemble si tu le désires"

- Non, c'est bon, on a eu notre compte !

- Ouais venez les gars, on se casse, ces mecs sont trop fort pour nous, mais dès qu'on le pourra et quand vous, vous y attendrez le moins, nous aurons notre revanche !

Ils prirent leur ami blessé et qui ne pouvait plus bouger, puis ils détalèrent comme des lapins qui venaient de rencontrer un chasseur. En les voyant se carapater comme des lâches qu'ils étaient, Edward soupira et hocha sa tête en ayant l'air exaspéré par la bêtise des trois guignols, pour lui, ils étaient parti trop vite, il n'avait pas eût le temps de se défouler, masi bon ce n'était qu'un détail, car étant avec un mec qui semblait attirer les ennuis, il était certain que d'autres fous viendraient pour lui règler leur compte. Tout de même, comment avait-il pu aider ce type alors qu'il savait ce battre ? Edward ne le savait pas et laissa tomber le sujet, car réflechir à cette question faisait ressurgir en lui son mal de tête qui l'avait frappé quelques minutes plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: perdu chez les fous, coincé avec les agressifs XD (edward)   Mer 8 Mai - 22:44

"M'appelle Edward Haiirotsuki, retient-le bien, parce que moi, j'ai tendance à ne pas m'en souvenir. Bon a présent qu'on a fait les présentations, on peut terminer de les exploser ensemble si tu le désires"

-ça me va. ravi de te rencontrer ed !

des problèmes de mémoire hein ? moi aussi ça m'arrivait. je pouvais comprendre ce genre de trucs. mais au moins ces autres types nous foutaient la paix maintenant. je passais a deux doigts de lui présenter aussi sierra mais comme moi seul pouvait la voir je me retint a la dernière seconde. celle-ci, apparemment fâchée fila dans jusqu'au bout du couloir et tourna le coin, se retrouvant hors de mon champ de vision. je m'en sentais assez triste pour elle. elle avait beau être un pur produit de mon imagination je la considérais quand-même plus ou moins comme une personne réelle.

-pff ! a peine arrivé que je me fais déjà taper dessus. je croyais avoir moins de mal ici mais bon, j'aurais qu'a m'adapter...si je recroise ces types je m'assure de ne pas les louper la prochaine fois

dis-je tranquillement en massant mon bras endolori. en dehors de ce détail je me portais assez bien. mon intégration se ferait peut-être sans problème après tout ! il me suffisait de rester vigilant
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: perdu chez les fous, coincé avec les agressifs XD (edward)   Sam 11 Mai - 20:36

Suite à ces paroles, Edward se rendit dans son monde, ce qui fit que durant quelques minutes, il ne bougea plus et eût un regard fixe. Dans son monde, il était en train de se rendre dans sa résidence en ayant l'air essouflé et couvert de sueur. Le voyant dans cet état, hana, sa servante et amante vint à sa rencontre avec son grand sourire aux lèvres qui lui donnait tout le temps chaud au cœur

- Encore une bataille ? Perdue ou gagnée ?

"Si je l'aurais perdue, croyez-vous vraiment que je me tiendrais là, devant vous à cet instant ? Allez préparer notre chambre, nous célébrerons cette nouvelle victoire ensemble !"

- Oh sir comme il me tarde de commencer les festivités en votre compagnie !

Il la prit par la taille et l'embrassa, puis la laissa partir en étant satisfait d'avoir une personne si conciliante à son service. Suite à cela, il quitta son monde et revint à la réalité en ayant l'air perturbé, mais en étant content à la fois d'avoir revu la demoiselle qu'il aimait plus que tout au monde. Subitement, il regarda avec un regard fou le jeune homme qu'il avait aidé tout à l'heure, car aller dans ce monde qui n'existait que dans sa tête, le perturbait toujours, car il revoyait cette demoiselle qui n'existait plus dans la réalité.

"Une douleur physique est vite oubliée, c'est moins pire que d'avoir, comme moi, une douleur qui vient du cœur et qui tourne en continu dans ma tête sans que je ne puisse rien faire pour la chasser, tu vas trouver ironique, mais c'est la seule chose que je n'ai pas réussi à oublier"

Après avoir dit ces paroles, il eût l'air triste. Ce rare moment de lucidité qu'il avait de temps en temps le faisait toujours souffrir, car se souvenir d'Hana était la pire des malédictions qu'il avait pu obtenir pour son assassinat. Il regarda le jeune homme, puis eût un sourire de dément et se mordit le poignet, ce qui signifiait que son état mental venait à nouveau de chuter et que la folie était de nouveau présente pour lui prêter main forte. Ceci étant fait, il regarda le jeune homme avec un sourire un peu plus sincère et amical.

"Je suis fou et la folie est contagieuse, tu devrais te casser d'ici avant devenir masochiste comme moi"

En disant ces paroles, il n'avait pas du tout l'air d'avoir honte de lui, comme si c'était tout à fait normal d'avoir des crises de folies et d'avoir envie de mordre tout ce qui passait à portée de sa bouche pour oublier qu'il avait mal phsychologiquement. Oui, Edward était vraiment atteind et il avait une bonne raison d'être ici. Tout de même, le jeune homme avait eût de la chance, il ne s'était pas encore fait mordre par le principal intéressé, mais s'il restait trop prêt de lui, il risquait bien de finir par y passer, mais bon, vu qu'il avait déjà passer ses nerfs sur lui-même, le petit jeune homme ne risquerait pas grand chose, enfin pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: perdu chez les fous, coincé avec les agressifs XD (edward)   Mar 21 Mai - 22:09

Edward ferma les yeux une petite seconde sans que je sache exactement pourquoi et resta immobile pendant que je rajustais mes fringues et mes lunettes. ce que je sais en revanche c'est que dès l'instant ou il les rouvrit je sentit tout de suite que quelque chose avait changé. son regard, sa posture et ce soupçon d'absence que j'aurais reconnu n'importe où puisque j'étais moi-même tout le temps comme ça me sautèrent au visage mais je décidais rapidement de faire comme d'habitude: rester relaxe, observer et ne pas paniquer sauf si je voyais une bonne raison de le faire. Apparemment Ed était encore lucide puisqu'il m'adressa la parole ensuite comme si rien ne s'étais passé. je n'en fit pas de cas: je voyais (et discutait avec) des trucs qui n'existaient pas régulièrement et croyez-moi ça forge la compréhension !

"Une douleur physique est vite oubliée, c'est moins pire que d'avoir, comme moi, une douleur qui vient du cœur et qui tourne en continu dans ma tête sans que je ne puisse rien faire pour la chasser, tu vas trouver ironique, mais c'est la seule chose que je n'ai pas réussi à oublier"

je hochais la tête

tu as raison: c'est assez ironique et ça ne doit pas être facile tout les jours. je connais bien les ennuis de mémoire, depuis ce jour ou je me suis fait percuter par une voiture en discu...euh...pendant que j'étais perdu dans mes pensées. ce qui est vraiment triste c'est de ne pas pouvoir choisir et on finit toujours par oublier des choses dont on veut pouvoir se rappeler, et se rappeler de celles qu'on veut absolument oublier

pendant que je parlais je remarquais l'air triste de mon nouvel ami qui pendant une petite seconde me sembla a cent lieues de là. avant que je ne puisse comprendre ce qu'il faisait il se mordit le poignet avant de me sourire, relaxe comme tout, comme si rien ne s'était passé. je m'essorais le cerveau en repassant tout ce que je savais sur la psychiatrie mais je m'arrêtais assez vite en entendant ed me dire une chose toute simple mais qui m'aida à prendre une décision assez importante

"Je suis fou et la folie est contagieuse, tu devrais te casser d'ici avant devenir masochiste comme moi"

l'entendre dit comme ça ''je suis fou'' sur ce ton tranquille et amical, c'était un peu comme si il venait de dire ''ouais je suis fou, et alors ?'' mon respect pour lui monta tout de suite d'un cran et puisqu'il m'avait un peu parlé de ses problèmes je décidais de lui expliquer les miens. comme ça il comprendrait si il me voyait faire la conversation tout seul. et puis en même temps, être fou...eh ben c'était normal ici !

je crois que je suis en sécurité de ce côté puisque je ne suis pas l'image de la santé mentale non plus...je suis atteint d'hallucinations assez graves, réalistes au point ou c'est impossible de faire la différence entre illusion et réalité, il y as pas mal des gens que je côtoie qui n'existe que dans ma tête en fait. tu te souvient de l'accident dont je t'ai parlé ? c'est arrivé parce-que j'étais en train de causer avec sierra, une amie a moi -je posais l'index sur la tempe pour signifier ''qui malheureusement n'existe que dans ma tête, sinon ce serait trop cool !''- et comme je ne faisais pas attention j'ai failli y rester. comme l'accident m'as aussi donné quelques problèmes mentaux de plus j'ai été admis ici après que tout les autres traitements aient échoués. je ne suis pas ici depuis longtemps, je crois que ça ce voit

dis-je en ignorant délibérément le type sans visage en costard que je voyais m'observer depuis le coin du couloir. eux ils étaient un bout de mon imaginaire que je n'aimais pas du tout !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: perdu chez les fous, coincé avec les agressifs XD (edward)   Ven 24 Mai - 16:05

Alors comme ça, il voyait des gens ? Des gens bien présents qui n'existaient pas, comment étais-ce possible ? Ce n'était pas un homme, c'était un sorcier ! Oui seul un sorcier pouvait être capable d'un tel prodige et étant un sorcier, il devait être brûlé, c'était le protocole et une loi bien sadique u'il ne pouvait pas envisager, car ici, cette règle semblait être abolie, ainsi que la peine de mort, ce qu'il trouvait bien regrettable, car c'était si amusant de voir tant de gens donner leurs vies pour se repentir des crimes qu'ils avaient commis, c'était le bon temps, maintenant ce n'était plus possible, dès qu'il voulait punir quelqu'un en prenant sa vie, on l'engueulait et on le punissait, puis on lui disait de ne plus approcher la personne qui l'avait trop cherché, quoi que, il se demandait si tout ce qu'il était en train de penser avait vraiment existé, car sa crise de folie le faisait douter et de temps en temps, le faisait falsifier ce qui était véridique. Comment, dans ce tourbillon si flou d'incertitudes, voulez-vous qu'il ait bien et ne sombre pas à la démence ? Après s'être gratté l'oreille en ayant pas l'air d'avoir tout comprit, il regarda le nouvel arrivant avec un regard intrigué.

"Tu peux voir ce qui n'existe pas, c'est dingue ! Tu peux choisir la personne avec qui tu parles ? Sinon, dit bonjour de ma part à la personne qui est avec toi en ce moment !"

N'ayant pas du tout l'air de se moquer, Edward disait cette phrase avec une très grande franchisse, tout en faisant un petit signe de la main à cette personne imaginaire qui était dans la pièce. Des gens lucides se seraient moqués ou auraient fait semblant de le croire pour ne pas le vexer, mais Ed, lui, y croyait, car pour lui, c'était tout à fait normal qu'un mec puisse discuter avec un homme ou une femme invisible. A vrai dire, pour lui, une personne comme Nate n'était pas qu'un sorcier, mais une personne exceptionnel qu'il enviait presque, car pouvoir discuter avec des gens qui n'existaient pas, était pour lui quelque chose d'extraordinaire.

"As-tu envie pourquoi je suis ici ? Comme je te l'ai dit tout à l'heure, c'est la seule chose dont je me souvienne, mais si je te raconte ce qui m'a amené dans cet endroit maudit, auras-tu toujours envie de me parler ? Cet établissement est ma punition éternelle et elle me rend fou !"

Après avoir dit ces mots avec conviction, mais aussi un peu avec appréhension, car jusqu'à présent, c'était le seul qui avait daigné lui accorder un peu de son temps pour l'écouter, il ne voulait donc pas perdre son interlocuteur qui était, à ses yeux, exceptionnel. Quelques secondes après avoir terminé d'aligner un mot après l'autre pour former une phrase, Edward fût prit de vertiges et faillit s'évanouir. Se ressaisissant, il resta, la tête baissée en gardant ses mains contre l'un des murs de la pièce où il avait essayé de s'agripper pour ne pas tomber. Son souffle étant retrouvé, il releva sa tête et se redressa et resta adosser contre la paroi en ayant l'air un peu perturbé, va savoir pourquoi, ça lui arrivait souvent lorsqu'il essayait de faire sortir la vérité de son esprit tourmenté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: perdu chez les fous, coincé avec les agressifs XD (edward)   Jeu 20 Juin - 15:35

je fit un petit signe de tête a ed avant de lui répondre

eh ben oui, c'est un peu ça...seulement le truc que je vois en se moment est loin d'être amic-...oh salut sierra ! tu n'est plus fâchée ? tu vex bien essuyer ton fouet S.T.P. ? ça va déposer du sang partout...

je dus m'interrompre pendant que je répondais a edward car l'homme en costard a qui je faisais des gros eux avait eu quelques ennuis: je venais d'entendre un fouet claquer depuis le coin du couloir, la tête de la bestiole a l'aspect humain se détacha de ses épaules et vint rouler a mes pieds dans un gisement de sang alors que sierra en uniforme d'écolière (hein ? mais qu'est-ce qu'elle foutait dans cet accoutrement ?) tournait le coin et venait se planter à ôtée de moi. je lui transmit les salutations de ed devant qui elle fit une petite révérence.

-en fait je ne choisis pas directement qui vient me voir. ça dépend des fois. en passant sierra te rend ton salut et moi je me demande ce qu'elle fait en uniforme.

-quoi !? ça me va bien non !? répondit innocemment mon amie en tournant lentement sur elle-même pour me faire voir sa tenue -plus osée qu'un uniforme ne devrait l'être- je voulais juste éviter de faire tache ici

-ne t'inquiète pas, j'aime bien ce nouveau look...mais comme je suis le seul a te voir tu peut bien t'habiller comme tu veux

-eh ben c'est ce que j'ai fait

-pas faux. en fait j'aimerais bien savoir comment tu est atterri ici. et puis en y repensant quelques autres trucs te reviendront peut-être a l'esprit !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: perdu chez les fous, coincé avec les agressifs XD (edward)   Sam 6 Juil - 0:28

 Edward eût l'air plutôt déçu quand le jeune homme lui dit qu'il ne pouvait pas choisir qui venait lui rendre visite, dommage, il aurait bien aimé la voir une dernière fois sur la terre et non dans ses rêves et cet espèce d'autre monde lié à son cerveau dérangé où il pouvait la voir presque tous les jours, mais ce n'était pas la même chose. Il soupira et ne pu faire qu'un mince sourire à son interlocuteur avant de se rendre compte de quelque chose, un détail important qu'il avait complétement zappé... Qui étais-ce ? Il avait l'impression de le connaître, de l'avoir déjà vu, mais où ? Ici ? Peut-être... Pour retrouver la mémoire, il feuilleta le carnet où il avait écrit ses notes tout en faisant un signe de tête à "l'inconnu" qui répondait gentiment à sa question. Dans son carnet, il vit le nom de son interlocuteur, ce qui l'aida beaucoup à ce souvenir de lui, ce qui le fit légèrement soupirer d'exaspération, car il était en train de se dire que ces tentatives de suicides ne le réussissaient pas. Lorsqu'il eût terminé de soupirer, il entendit une question qui le fit se figer sur place.

"C... Comment... j'ai... j'ai atterrit ici?"

Il était tellement perturbé par cette question qu'il avait beaucoup de mal à parler, à s'exprimer, on aurait presque pu croire que son ami l'avait cassé ou lui avait fait faire un bug, comme un ordinateur mal réglé. Il lui avait demandé tout à l'heure s'il voulait savoir plus de choses à son sujet, mais il ne s'était pas du tout douté un seul instant qu'il retournerait la situation à son avantage en lui posant lui-même la question qu'il espérait entendre de sa bouche. Après avoir prit son courage à deux mains, il voulu tout lui raconter, mais comme avant, quelque chose sembla le bloquer, ce qui fit qu'il ouvrit la bouche, mais aucun sons n'en sorti, ce qui l'intrigua, peut-être était-il trop nerveux, oui c'était ça. Une fois qu'il eût évacué la peur et le stress, il arriva enfin à dialoguer avec le jeune homme.

"Un jour, j'ai fais la rencontre d'un ange... Cette dernière n'a pas voulu de mon amour... Il m'est venu petit à petit des idées noires et puis, un beau jour, le drame est survenu et c'est la raison pour laquelle je suis ici... Je sais, je suis un monstre et c'est la raison pour laquelle je souffre autant chaque jours et chaque nuits, pour ne plus y penser, mon esprit s'en va dans une espèce de monde parallèle, fictif qui me rend encore plus fou, tu comprends à présent pourquoi je souffre autant n'est-ce pas ? Je suis un monstre et je ne peux pas revenir en arrière, je suis damné à jamais, car bien que je l'aimais à la folie, je n'ai aucunes excuses à me faire, voilà la raison pour laquelle je suis ici"

En disant ces paroles, il s'était laissé glissé par terre pour s'asseoir en repliant ses jambes contre lui pour les entourer de ses bras tout en pleurant comme un gamin, c'était sûr, cette fille, c'était son point faible le plus fort, c'était la seule façon de le faire flancher et d'obtenir de lui ce que l'on voulait, après tout, il aurait donné n'importe quoi pour la revoir en vie, mais revenir en arrière ou lui redonner la vie n'était pas possible, donc il fallait qu'il fasse un gros effort sur lui-même avant de pouvoir passer à autre chose, ce qui ne serait pas facile et surtout, pas rapide du tout. Pour le moment, il se trouvait ridicule, pathétique et lamentable, il fallait qu'il se ressaisisse pour qu'il ne fasse pas mauvaise impression à son ami.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: perdu chez les fous, coincé avec les agressifs XD (edward)   Sam 6 Juil - 23:04

(en passant je vais être absent pour la semaine prochaine, je part demain et reviens le 14. je m'excuse d'avance pour l'attente)

je passais un moment a observer ed assis sur le sol qui semblait essayer de se ressaisir. il avait paru salement choqué lorsque je lui avait demandé ce qu'il faisait ici mais apparemment il avait d'excellentes raisons d'avoir été placé. pour tout dire j'ignorais comment réagir a un truc pareil, je passais donc un moment a le fixer videment quelques secondes

-eh ben...t'en as beaucoup sur la conscience, ça c'est certain. dit-toi qu'ici tu aura tout le temps qu'il te faut pour récupérer, ce sera déjà ça. je ne peut pas en dire autant pour mes hallucinations a la con...mais passons. a chacun ses enmerdes. on passera par dessus les notres et puis on foutra le camp d'ici. c'est aussi simple que ça...ça te va comme plan ed ?

dis-je en lui tendant la main pour l'aider a se relever en essayant d'ignorer l'hallucination assez gore qui venait de me prendre: je voyais les murs se fissurer et se couvrir lentement de sang...un jeu d'horreur auquel j'avais déjà joué m'avait fait le même truc non ? en tout cas je ne voulais pas rester dans cette saloperie de corridor une seconde de plus...rah je détestais quand mon cerveau me faisait ce coup-là. mes hallucination n'étaient vraiment pas toutes agréables
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: perdu chez les fous, coincé avec les agressifs XD (edward)   Sam 6 Juil - 23:35

(Oh c'est un concours de circonstance, je pars en vacance une semaine après ton retours)

En entendant ces paroles, Edward fût plutôt surprit, c'était la première fois que quelqu'un réagissait de cette façon quand il osait se confier à quelqu'un. Il releva la tête, puis en voyant sa main, il sourit. Un grand sourire éblouissant et sincère qui faisait souvent craquer les filles, car il le rendait très séduisant, malheureusement, ce n'était que très rarement qu'il le faisait, d'ailleurs il se demandait depuis quand il n'avait plus sourit de cette façon, de plus, combien de temps cela faisait qu'il était coincé ici ? Tout comme son sourire, il ne se souvenait plus de la date, mais peut-être, avait-il arrêté de sourire depuis qu'on l'avait incarcéré dans cette prison, enfin cet asile de fou...

"Depuis que je suis ici, tu es le premier à me tendre la main et à me croire, c'est ce qu'on appelle un véritable ami et c'est rare... Même en ayant des trous de mémoire, c'est une chose que je n'aurais pas oublié, je me sentais si seul, mais à présent, c'est fini car te voilà"

Chose qu'il n'avait plus fait depuis des lustres, même du temps où Hana était encore vivante, il prit la main de Nate et se releva, puis la garda pour le serrer contre lui. C'était sûr, un ami, c'était toujours réconfortant et puis, ça aidait à oublier les soucis, peut-être même qu'avec lui à ses côtés, il arriverait peut-être, un jour, à oublier la femme de sa vie qu'il n'avait pas pu obtenir. Une main sur son dos pour le garder contre lui et une main vers sa tête pour la lui presser sur son torse en lui ébouriffant les cheveux, cette scène pouvait porter à confusion, mais en même temps, dans cette position, Nate ne pouvait plus voir les hallucinations qui étaient plus que crades, elles étaient immondes, heureusement qu'Edward ne pouvait pas les voir. Suite à cela, Ed le lâcha, puis prit son poignet et l'entraina avec lui dans une direction. en ayant l'air bien déterminé.

"Si tu veux un plan du bâtiment et ce qui l'entoure, faut sûrement le prendre à une personne importante dans cet établissement, je vais t'aider à t'échapper d'ici"

Il s'arrêta à mi parcourt, car il se rendit compte qu'il ne savait pas dans quelle direction aller et encore moins qui aller voir pour obtenir un plan. Tout en ayant l'air de réfléchir, il se mit à penser qu'il était préférable que ça soit lui qui réussisse à s'échapper si jamais ils se faisaient rattraper par les gardiens, oui comme vous l'aurez comprit, chacun pour soit et dieu pour tous, quoi que non, il ne pouvait pa slui faire ce coup, après tout, il n'était pas comme les autres, il méritait une meilleure fin, alors pour une fois, la première depuis qu'il était arrivé ici, il se mit à penser qu'il serait préférable qu'il se sacrifie si jamais leur plan échouait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: perdu chez les fous, coincé avec les agressifs XD (edward)   Ven 9 Aoû - 2:05

je réfléchissais a ce que dit ed un moment...avoir un plan du bâtiment nous serait très utile seulement en faire l'acquisition irait plutôt mal si nous ne nous y prenions pas avec la plus grande discrétion. nous alions devoir être salement prudents

-hmm...tu as à moitié raison ed: on as besoin du plan mais le voler est inutile: en faire une copie grossière nous suffira et en plus ça évitera qu'on nous suspecte. si cet endroit est aussi bien surveillé qu'il en as l'air alors ils sauront que quelque chose as disparu. si on ne fait que le recopier on as moins de chances d'être remarqués tu ne crois pas ?

dis-je en me demandant si il existait bel et bien des issues utilisables assez peu gardées pour qu'on puisse les emprunter. dans le cas contraire il allait nous falloir une diversion salement efficace. mais bon, mieux valait commencer par en apprendre assez pour pouvoir savoir ce qu'on faisait: nous pourrions mieux agir ensuite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: perdu chez les fous, coincé avec les agressifs XD (edward)   Sam 17 Aoû - 10:55

Recopier le plan, il était sérieux là ? Il n'était pas du tout doué en dessin, oh par contre en diversion, il était très bon, il devrait laisser la partie de gribouillage au jeune homme et lui s'occuperait de retenir les gardiens, ouais ça, ça lui plaisait comme plan, enfin s'il le concrétisait, car il en aurait peut-être un autre en réserve, mais bon si tout ne se déroulait pas comme il l'avait pensé, ce n'était pas grave, il suivrait son ami quoi qu'il fasse.

"A l'heure des repas, il n'y a pas âmes qui vive dans les bureaux et les couloirs, c'est évident, tout le monde va manger ! Toi tu part faire ta copie et moi, je fais la diversion si jamais quelqu'un tente de venir, quoi que, même s'il y a du monde je m'occuperais de cette partie du job, parce que, je sais bien comment m'y prendre"

Il prit son carnet et nota à l'intérieur quelques mots clé qui lui permettraient de se souvenir sans que personne ne puisse comprendre de quoi il s'agissait, ce qui prouvait que dans toute cette folie se cachait un grand génie. Il sourit, car cette idée de s'évader avec un réel ami l'amusait et lui donnait envie de se surpasser pour lui. C'était prévu d'avance, cette évasion serait une grande réussite dans toute l'histoire de cet asile de fou, enfin il voulait y croire et surtout faire en sorte que cette pensée se réalise.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: perdu chez les fous, coincé avec les agressifs XD (edward)   

Revenir en haut Aller en bas
 
perdu chez les fous, coincé avec les agressifs XD (edward)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du rififi chez les tau
» vilo a ete retrouver chez les fous !!!!!!!!!!
» Loki, l'Ombre grise ( E.C )
» CLaude Ribbe pour le retour d'Aristide
» the heart want what it wants — chez néron avec son propriétaire ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psycho :: Le passé :: Archive RP-
Sauter vers: