Psycho

L'Asile vous garde, mais vous vous échapperez un jour grâce à votre psyché, votre monde.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 « Chaque instant de la vie est un pas vers la mort »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar






MessageSujet: « Chaque instant de la vie est un pas vers la mort »   Dim 17 Fév - 20:11


Dossier de Jones Xander








« La mort rattrape ceux qui la fuient. »





INFOS CAPITALES :

Nom & Prénom : JONES Xander Seth
Age : 19 ans
Nationalité : Américaine
Groupe : Patient
Pourquoi ce groupe ? : Pourquoi faut-il toujours que l’on demande pourquoi ? Moi je répond parce que ! Mais parce que quoi ? Parce que vous n’avez pas la patience de défiler sur mes mots jusqu’à son histoire.
Personnage de l'avatar : Ca, je ne sais pas.








Mon Physique






« Mon physique a-t-il tant d'importance, me voir en face de toi, te transpercer d'un regard non pas noir mais aussi vide que le néant pourrait l'être, ne te suffit guère ? J'ai bras, jambes, cou et tête, que veux-tu de plus ? Non ! Ne répond pas ! Tait toi et regardent tes pieds ! Regarde le sol immonde que tu souilles à chacun de tes pas ! Va laver ton âme avant de me questionner sur quelque chose ! Répugnante créature que tu es ! Hors de ma vue ! »
Pour commencer, disons que globalement Xander ne possède pas un physique fort intéressant, d’environ un mètre quatre-vingts, ses traits fins le font souvent passer pour plus jeune qu’il ne l’est. Plutôt bien battit, le jeune homme possède de nombreux tatouages répartis dans diverses endroits de son corps. Ses cheveux bruns lui donnent un air ténébreux tandis que ses yeux d’un vert plus ou moins « flash » casse en quelque sorte cette image de démon sombre.
En dernier point, nous pouvons remarquer que son passé se reflète sur sa peau par d’imposantes cicatrices sur le torse et le dos, marques dont il préfère taire les origines…

Une précision importante vint suivre ce que l’on croyait la dernière information (le dernier point pour ceux qui ne me suivent pas), qu’importe le monde, l’univers dans lequel le jeune homme se trouvera, son physique ne changera pas, son air froid qui hante ainsi ses yeux et son visage demeura jusqu’à sa mort et la vôtre. Ainsi jamais son corps ne se verra doté d’avantages de muscles, seul le temps pourrait le changer physiquement.







Mon Caractère




« Mon caractère ? Ne le devines-tu pas en lisant mes lignes, mes mots coloré de rouge, rouge comme le sang, rouge comme le regard haineux des personnes que tu fais souffrir ! Je crie bagatelle a ceux qui prétendent avoir la main sur le cœur ! Je l'aurai moi aussi, mais ce ne sera que pour te l'arracher ! Le monde n'est que menteur, les Dieux que dresseurs ! Je ne veux pas de ses fils qui me tienne en tant que marionnette ! Je ne veux pas être un pion sur l'échiquier qui fait la vie ! Et je dis que je me rebelle mais sans vraiment le faire car jamais, au contraire de vous, je ne fis poser sur le jeu, jamais mais dés ne firent lancés ! Personne ne me contrôle ! Je ne suis ni objet, ni animal ! Vous si ! Admettez-le. Vous regardez les abysses, hypnotisés par une vérité que vous croyez exister, allez-y, embellissez votre vie autant que vous le voudrez, bientôt sonnera l’heure de votre mort.
Ne dites pas que ce que je dis ne suffit pas, car pour moi si, et si après ça vous n'avez pas compris ce que je suis, c'est que vous n'êtes que des idiots »



Si je devais le décrire en un mot je dirais tout simplement que c'est un tsundere. Mais ce terme n'est peut-être pas tout à fait correct. Il est, serte, froid, distant et peut être sympathique avec les gens qui la connaissent mieux, mais disons que si on employait ce mot pour la définir il y aurait beaucoup trop d’exception. Non, ne nous arrêtons pas sur une vague description de ce ténébreux jeune homme, creusons plus profond, Xander Seth Jones peut être un menteur lorsqu‘il décide d‘ouvrir la bouche, il n'est pas très sincère/il est malhonnête. Le pauvre gars qu’il est ne s'affiche pas devant tout le monde quand il fait une connerie, il préfère jouer dans la discrétion et faire son coup par-derrière, comme n’importe qu’elle personne aussi enfoiré que lui.
Xander passe sou temps à lire, c’est des écrits qu’il tirent ses idées plus folles les une que les autres. Il évite toujours le plus possible le contact avec d'autres personnes mais même comme cela, ce petit con se retrouve souvent impliqué dans des embrouilles.
Instable, la plus grosse erreur qu’une personne pourrait faire serait de l’approcher d’un peu trop près.
Lunatique à ses heures, il lui arrive de parler seul. La plupart de son temps, le jeune homme agit par pulsion, de minière irréfléchi qui lui coutera souvent quelques perles de sang.
Certaines personnes parlent de lui comme étant, non pas « un » démon, mais LE démon, celui dont nous ignorons les origines, l’identité, et qui agi et agira toujours de façon surprenante.
Plusieurs témoignages laissent entendre son caractère à travers son histoire, mais rien ne peut être prouvé car personne n’a jamais osé vérifié. « Ce n'est pas un démon, c'est le démon, un mélange d'haine et de souffrance, une marionnette sans âme que le Malin s'accapare. Il connaît la mort, et est son allié, la faucheuse elle-même n'a aucune chance sur lui, cela fait longtemps que Satan ne le contrôle plus. C'est un monstre qui ne peut ressentir que des sentiments réellement fortes et pures.
Les Dieux craignent qu'un jour, il prenne la place de Lucifer et étende le monde des morts à la terre entière.
Cette apparence de jeune homme trompe le regard des autres qui viennent à le sous-estimer, à leur risque et péril. » Raconte le Dalaï-lama *jesors.o/*


>




Votre petit monde et vos pouvoirs





Ah ! Ce petit monde paisible, avec les arc-en-ciel, les licornes, des petits cochons d’inde, etc. Un univers fait de sucrerie où les gros mots n’existent pas ~
Vous y avez cru ? Je n’espère pas.
Aokigahara, la forêt du Malin.
Voilà donc son curieux habita, l’endroit où demeure son esprit, son âme. Pour les incultes voici une description de ce lieux : Aokigahara, est une forêt qui s'étend à la base du Mont Fuji, au Japon. Du fait de sa grande étendue, 35 km2, elle est aussi connue sous le nom de Jukai ( littéralement « mer d'arbres »).
Aokigahara est le lieu de la plupart des suicides [...] d'où un grand nombre d'histoires de forêt hantée.
C’est de cette façons que les mortelles connaissent cet endroit, mais si nous partons du fait que ce n’est qu’un point de vue externe, que donnerait l’interne ? Pourquoi ne pas demander directement à l’habitant.
Les citoyens qui habitaient non loin de la forêt disaient que tout n’était que légendes pour faire peur aux enfants, mais tout n'est-il vraiment qu'une histoire et quelques mythes ? Les personnes ayant pénétré au sein de cette forêt ne sont jamais ressorti vivantes. Des cadavres se cachent dans la rivière qui traverse cette mer d'arbre et qui rejoint le village le plus proche. Cependant, les habitants n'y trouvèrent pas le nombre exact de personnes qui s'y étaient perdues ...
Le sage de cette montagne (qui est le mont Fuji) raconte que les branches et feuillages sont les pièges que le Malin utilise pour capturer ses nouvelles marionnettes.
Les seuls fils qui les retiennent sont les péchés dont ils sont coupables, ceux qui étaient purs comme les anges sont tués, broyés par les pierres.
Peut-être cette histoire n’est-elle pas réelle, mais dans l’imagination d’un jeune garçon, ça l’était, et tout est devenue bien plus glauque. Au départ, il ne se rendait pas compte qu’il s’était lui-même enfermé dans son petit monde, il trempait ses yeux verts dans l'eau de la rivière, peu à peu coloré d'un rouge qui venait des profondeurs. Un cadavre, encore un. Il se faisait emporter par les courants, et bientôt ne laissa aucune trace de son passage.
Le démon marchait, aucun son, nous rien, c'était le silence qu'il provoquait et non le bruit. On l'évitait, on le fuyait. Il sentait la peur des personnes éparpillées dans cette mer d'arbre, les cœurs qui battaient de plus en plus vite et d'un coup ... S'arrêtaient.
Un frisson le parcourut progressivement tandis qu'il serra les poings, il prenait encore de la puissance.
Un jour, il monterait au ciel et tuerait les Dieux, pire, les torturerait. Il attendait dans cette forêt, avec patience il formait son armée de marionnette que Satan lui offrirait une fois complète.
Le démon s'asseyait contre un arbre qui avait étrangement les courbes élégantes d'une femme, les nymphes qui habitaient, jadis, cet étrange lieu avait toutes été transformées en arbres, suite à cela, la forêt avait pourri peu à peu car le seul engrais que les plantes recevaient était le mélange d'os et de chair des cadavres qui n'avaient pas atteint la rivière.
Dans cet univers clos, son pouvoir est tout simplement de le contrôler, il fait bouger la terre, laissant apparaitre un trou dans lequel une personne sera jeté (par exemple) pour ensuite le refermé et laisser les pierres et la terre écraser les membres de la victime jusqu’à en faire … de la compote, miam.





>



Parcours personnel avant internement





« À toi qui lis ses lignes, toi qui t'aventure sur le chemin de mes mots sans avoir peur des risques qui pourront aller à ta rencontre et barrer ta route. Surpasse ta haine et ta tristesse, oublie tes sentiments et ton entourage, vie seule sans objectif, n'est pas peur de la mort, attire là. Affronte ta vie, nie le hasard, défie les lois de la nature et retrouves-toi libre à jamais. Égorge tes géniteurs, éventre ceux qui croient être tes maitres, ampute les personnes qui croisent ton regard. Avance dans ce monde de haine et de sang, forme ton empire et vis y en tant que Dieu. Tu es le Dieu, que ceux qui disent le contraire soient guillotinés ! Nul n'a le droit de t'affronter ! Nul n'a le droit de te regarder ! Nul n'a le droit de te juger !
Vous ! Humain insignifiant que vous êtes ! Périssez sous le poids de mon infinie puissance ! Que votre sang tache cette feuille blanche de pureté qui s'agite au-dessus de vos âmes nue et fragiles !
Haïssez les hommes, haïssez les démons, haïssez ceux qui possèdent cœur, poumons et cerveau !
Que la terre s'ouvre sous vos pas ! Que mère Nature, bonté divine cette légende qui jamais n'a vraiment été là, s'agenouille devant votre tête couronnée d'un or éclatant, de diamants flamboyants !
Que dis-tu ? N'est ce pas une histoire suffisante ? Qui es-tu pour l'affirmer ! Une histoire doit avoir sens et ponctuation ! Tout y est et si tu n'y comprend rien, c'est que tu ne sais pas lire et comprendre ! »
Xander S. Jones naquis dans une famille des plus étrange d’Amérique, née d'une mère dont les parent la considérée comme la réincarnation de la divinité grecque Lilith, d'après certaines croyances, il s'agit de la première femme d'Adam, avant Ève (la mère se nommant Lilith Lambdadelta) et d'un père considéré comme le côté masculin de Styx, fille aînée d'Océan et de Téthys, ou une déesse, fille d'Érèbe (les ténèbres) et de Nyx (la nuit) selon d'autres traditions, elle personnifie le Styx, un des fleuves des Enfers.
Il fut tournée vers le satanisme dès son plus jeune âge. Sa mère étant prostitué et son père un banal Mac qui faisait assez parler de lui dans les quartiers les plus pourrit, le gamin se débrouillait seul chez lui puisque ses géniteurs n’étaient jamais là. Sans aucune éducation, l’école soit disant obligatoire où il n’allait jamais, le salle gosse tomba assez vite dans les drogues les plus courantes. C’était un petit délinquant, un emmerdeur de première qualité dont la plus grande occupation était de tuer les chiens des voisins, ainsi, il était sûr de passer une nuit tranquille sans avoir à entendre leurs foutus aboiements incessants !
C’est vers ses douze ans que son père et lui partirent pour la japon. Ah ? Pourquoi ? Bah, en gros, le « gentil » papa était recherché pour une histoire de fric ou quelque chose dans le genre, afin de le lui faire payer, la mafia prit sa meuf en otage, menaçant de la buter s'il ne rendait pas l’argent dans les 24 h, au lieu de ça, lui et son descendant, donc Xander, s'est fait le mal. On imagine très bien que la mère fit tuer la journée suivante car les hommes contre qui le géniteur était, ne semblaient pas incapable de commettre un meurtre.
Afin de ne pas être retrouvé, les deux garçons se réfugièrent vers le mont Fuji où ils eurent vite ouï des légendes que renfermaient ces arbres. Pris de fascination pour toutes ces histoires de meurtres et de disparitions, Mister Jones avait décidé d’aller voir ça d’un peu plus près. Il s’était aventuré dans la forêt jusqu’à tomber sur un charnier, quelques cadavres qui le composaient avaient été battus à mort. À ce moment précis, il n’y eut ni peur, ni dégout, mais seulement une sorte de tilt dans le cerveau du garçon.
C’était si … beau (?), la personne qui avait fait ça était un artiste ! Oui ! Il en tremblait, une certaine excitation venait de prendre place en lui.
Gardant l’endroit secret, il attendit ses 15 ans, quand ses muscles furent assez développés, pour emmener son père dans cette mer d’arbre afin qu’il contemple le chef-d’œuvre, mais ce n’était pas la principale raison, à peine fut-il dos à lui (terrible erreur de sa part), son fils l’assomma à coup de batte de baseball et continua de le frapper jusqu’à ce que mort ensuive.

C’était bien ce qu’il pensait. Cette sensation de puissance que procurait un meurtre… Il aimait ça, la meilleure drogue …
Il continua encore et encore avec de nouvelles personnes jusqu’à être découvert, piégé. Les autorités compétentes voulurent l’amener en prison, l’endroit qui aurait été le plus logique pour un meurtrier, mais, cependant, il n’était pas que cela, tout le monde l’avait remarqué. C’était un vrai fou, un homme étant passé d’état de tsundere à yandere. Possédant un calme insupportable …
On ne réussit à l’attraper qu’à ses 19 ans pour ensuite l’amener dans un hôpital psychiatrique, là où serait vraiment sa place vue son état mental est plus déplorable.





Eh, toi, derrière ton écran.




Prénom / Surnom :
Banpaia

Age :
Un certain âge

Pays :
France

Nationalité :
I’m Corse

Langues parlées :
Principalement le Français

Geek ? Very Happy : Pas vraiment

Le code Twisted Evil : Validé par Alice

Revenir en haut Aller en bas
Alice Liddell
Fondatrice
Admin
Patiente de Type 1
Reine du Pays des Merveilles
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 09/02/2013

MessageSujet: Re: « Chaque instant de la vie est un pas vers la mort »   Dim 17 Fév - 21:13

AH la corse... Je ne ferais pas de blague sur les terroristes, j'ai trop peur de mourir. //SBAFF//

Enfin, je dois te dire que j'hésite un peu à cause de ton pouvoir. En effet, il est bien, mais il est surtout handicapant si tu n'es pas dans ton monde. En effet, il arrive parfois que tu ne sois pas dans ton psyché mais celui d'un autre et tu ne pourras pas contrôler l'endroit (ça ferait désordre je trouve de contrôler le petit monde privé d'un autre).

Ce que je te propose est d'essayer de trouver un dériver, comme faire pousser des arbres morbides et de les contrôler ou alors de trouver un pouvoir en rapport avec le côté serial killer de ton perso, comme transformer l'objet le plus anodin en arme redoutable (pas de bombe nucléaire ou de rayon laser de la mort qui tue, ce serait un peu trop).

Enfin, pour moi actuellement le problème est surtout le pouvoir qui risque de t'handicaper, changes le pour qu'il ne t'handicape plus dans le monde d'un autre et je me ferais une joie de te valider.

---------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://psycho.forumgourmand.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: « Chaque instant de la vie est un pas vers la mort »   Dim 17 Fév - 21:36

Non, à vrai dire, je voudrais juste qu'il contrôle son monde et soit un simple humain avec quelques capacités physiques supérieures à la moyenne dans ceux des autres. Je n'ai pas envie d'un personnage qui soit le "Big Boss tralalala personne peut me battre".
Revenir en haut Aller en bas
Alice Liddell
Fondatrice
Admin
Patiente de Type 1
Reine du Pays des Merveilles
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 09/02/2013

MessageSujet: Re: « Chaque instant de la vie est un pas vers la mort »   Dim 17 Fév - 21:40

Ok, si c'est ton souhait alors je te valide direct !

Bienvenu ! Maintenant, allez me chercher le journal. //SBAFF//

---------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://psycho.forumgourmand.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: « Chaque instant de la vie est un pas vers la mort »   Dim 17 Fév - 21:40

Tu as des jambes, non ? *perso, je crois que je vais les utiliser pour courir*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Chaque instant de la vie est un pas vers la mort »   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Chaque instant de la vie est un pas vers la mort »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» Que je meurs à l’instant si l’envie me reprend de remettre ma tête dans la gueule du serpent [ pv Monsieur ]
» Tournoi "Instant d'un Rêve" 19-20 juin 2010
» Excuses ou conflit ? Un temps pour chaque choses. [Asté...]
» Ce que j'écoute à l'instant ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psycho :: Le passé :: Archive Hors-RP-
Sauter vers: